Noël à Paris
14/02/2013
Le Montmartrobus: Paris en bus
14/02/2013
Tous

La Tour Eiffel de 1889 à nos jours

Copyright (c) 123RF Stock Photos

En l’espace de 123 années de vie, elle a vraiment vu de tout: celui qui s’est jeté depuis son premier étage avec un prototype de parachute, une corde élastique, une paire de rollers, celui qui a cherché à la vendre deux fois et puis celui qui, comme moi, s’est simplement contenté  de la visiter. Ce dont nous sommes en train de parler, vous l’aurez deviné d’après le titre, c’est de la Tour Eiffel.

L’histoire de la Tour 

La Tour Eiffel a été construite à l’occasion de l’Exposition universelle de Paris de 1889. Les travaux commencèrent en janvier 1887 et furent confiés à l’ingénieur Gustave Eiffel. La construction de la tour, à l’époque, le bâtiment le plus haut qui eut jamais été construit au monde, fut achevée en un temps record, après seulement 2 ans, 2 mois et 5 jours.

De nombreux Parisiens ne virent pas d’un bon oeil ce monument, lequel était considéré comme inutile et horrible, une vraie tache au milieu de l’harmonieuse architecture de la belle époque parisienne.

Une quarantaine de personnes se rebellèrent publiquement contre la construction de la tour au nombre desquels des intellectuels, des écrivains et des artistes les plus en vue du moment: parmi ceux-ci, rappelons Guy de Maupassant lequel, en dépit du fait qu’il ait signé une pétition anti-Tour Eiffel qui parut dans le quotidien Le Temps, se rendait tous les jours pour déjeuner dans un des restaurants de la tour une fois la construction de celle-ci achevée. L’écrivain se justifia en affirmant qu’il n’existait pas meilleur endroit à Paris depuis lequel éviter la vue de la Tour Eiffel si ce n’est la tour elle-même.

En dépit des polémiques des intellectuels, au moment de l’inauguration, la tour obtint un franc succès du public. Des gens ordinaires tout comme des personnages illustres accoururent de toute l’Europe pour participer à ce grand évènement. Son succès fut éclatant bien que durant les premières semaines d’ouverture, les ascenseurs n’étaient pas encore opérationnels et que les visiteurs furent contraints de monter    les 1710 marches pour atteindre le sommet.

Selon les plans d’origine, la tour aurait dû être démolie vingt ans après sa construction, le monument n’ayant jamais été considéré comme faisant partie de la beauté de Paris.

Ce fut véritablement son constructeur, Eiffel, qui la sauva de la démolition en 1909. L’ingénieur défendit l’utilité de la tour comme station de recherche scientifique et commença à y effectuer des expériences de physique, des observations météorologiques et astronomiques: les autorités  locales  se laissèrent ainsi convaincre par Eiffel et décidèrent de laisser la tour en place.

Aujourd’hui, la Tour Eiffel accueille environ  7 millions de visiteurs par an et c’est l’un des monuments les plus célèbres au monde.

Depuis cette date lointaine de 1889, diverses modifications ont été apportées au monument. En premier lieu, il n’est plus possible de monter les 1710 marches qui conduisent au sommet: les escaliers allant du deuxième au troisième étage, ont, en effet, été fermés au public. Si vous le souhaitez, vous pouvez monter à pieds jusqu’au deuxième étage et continuer en ascenseur jusqu’au troisième.

Faits divers 

Venons-en à présent aux faits divers que renferme la tour. Je vous raconte ici les plus célèbres.

En 1912, un couturier du nom de Frank Reichelt, plus intéressé par l’aérodynamique que par la couture, construisit de ses mains un prototype de parachute qu’il essaya lui-même en se lançant depuis le premier étage de la Tour Eiffel. Son parachute nous apparaît aujourd’hui ridicule mais à l’époque, ce monsieur Reichelt croyait fermement en son fonctionnement. Le couturier se jeta donc de la tour et, bien évidemment, s’écrasa au sol.

Peu d’années après, dans les années 20, Victor Lustig mit en scène l’une des plus fameuses escroqueries de l’Histoire. Victor profita d’un moment où les critiques étaient particulièrement dures vis-à-vis de la Tour Eiffel pour se faire passer pour un fonctionnaire d’Etat et il fit semblant de vouloir mettre aux enchères la tour toute entière. Elle fut adjugée à André Poisson lequel, s’étant aperçu de l’escroquerie, fut tellement embarrassé qu’il ne voulut pas dénoncer l’incident. Peu de mois après, Lustig retenta le coup mais cette fois, il fut découvert et incarcéré.

Le fait divers le plus récent remonte à la fin 2007,  année où Erika La Brie épousa légalement la Tour Eiffel, devenant Erika Eiffel.

(Article rédigé par laura Mazza)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.