La météo fofolle parisienne – un homme averti en vaut deux
18/03/2019
La déclaration des Impôts en France
08/04/2019
Tous

Le paradoxe français du nom d’épouse

Foto by The Knotty Bride

Ces derniers temps j’ai affaire avec un peu de bureaucratie personnelle (oui oui, il m’arrive de m’occuper de la mienne aussi, en plus que de la vôtre! Ehehehe), et quotidiennement je lutte contre cette habitude toute française d’annuler complètement mon identité car je suis mariée.

Cela m’a rappelé un dîner entre amis pendant lequel l’un d’entre eux, avec naïveté et nonchalance (je ne me souviens plus de quoi on parlait), affirma :

Ben de toute façon tu as pris le nom de ton mari.

Le malheureux ne pouvait pas imaginer d’avoir ouvert le vase de Pandore et d’avoir touché un des sujets qui m’énervent le plus en tant que femme autonome et indépendante vivante au XXIe siècle. Il s’en est aperçu deux secondes après quand, tout en essayant de contrôler ma rage, je lui ai expliqué que non, je n’avais pas pris le nom de mon mari, car je m’appelle Elena Italiani et Elena “nom de mon mari” (même s’il a un très beau nom !) ce n’est pas moi, c’est une autre personne qui n’existe pas (et si elle existe, il s’agit justement de quelqu’un avec une autre identité).

Mais pourquoi j’ai éclaté comme ça ? Pourquoi ce sujet m’énerve autant ? Je vais vous l’expliquer dans les détails pour vous illustrer un des paradoxes français qui consiste à avoir plein d’idées, souvent appliquées, sur l’égalité des sexes, pour ensuite tomber sur les bases !

Et puis on verra si vous continuerez à dire que les italiens sont des machos ! Ehm, oui, si on veut généraliser vous avez le droit de le dire quand même, mais bon… :-p

Qu’est-ce qu’elle dit la loi

« Le mariage est sans effet sur le nom des époux, qui continuent chacun d’avoir pour seul nom officiel celui qui résulte de leur acte de naissance. [ …] Toutefois, chacun des époux bénéficie de l’usage, s’il le désire, du nom de son conjoint, en l’ajoutant ou en le substituant à son propre nom ».

Arrêté du 29 Juillet 2011 du Code Civil

Après le mariage, LES DEUX partenaires peuvent choisir d’utiliser le nom de l’autre. Cela veut dire que selon la loi les époux pourraient avoir tous les deux le double nom, et aussi que Monsieur pourrait prendre le nom de Madame ! Mais combien d’hommes seraient disposés à perdre leur identité ? Chose imposée et sous entendue pour les femmes depuis toujours ?

Le changement de nom n’est  en aucun cas automatique, si on veut le changer il faut en faire la demande à l’administration.

Il existe en fait une différence entre le nom et le nom d’usage. Le nom classique qui figure sur l’acte de naissance et peut être celui du père, de la mère ou des deux parents, sera toujours votre vrai nom, même après le mariage. Le nom d’usage est celui qu’on peut choisir après le mariage et dans ce cas-là il y a deux possibilités, aucune des deux imposée ou obligatoire, chacun est libre de faire ce qui plus lui plaît.

On peut utiliser :

  • seulement le nom du partenaire
  • un nom composé des deux noms dans l’ordre que l’on souhaite

Cela n’est pas possible après un concubinage ou un PACS, mais seulement après un mariage. Et si vous voulez faire apparaître votre nom d’usage sur les documents il faut en faire la demande aux administrations avec un formulaire.

Et pour les enfants ?

La question du nom des enfants n’est pas directement liée au mariage car le fonctionnement depuis 2005 (et donc assez récemment !) est le même pour tout type de couple, mariés ou pas. Les parents peuvent choisir si donner à l’enfant le nom du père, de la mère ou des deux parents. Le problème se pose si ensuite cette personne veut se marier, car pour l’instant la législation française n’accepte que deux noms, pas plus comme par exemple en Espagne. Donc, si M. Rossi-Dupont se marie avec Mme Bianchi-Morand, le couple devra choisir maximum deux noms pour leur éventuel enfant.

Mais qu’est-ce qu’il se passe dans la VRAIE VIE ?

Tout ça est très beau, en théorie, mais allons jeter un coup d’oeil à ce qu’il se passe dans la vie réelle, ce qui est à mon avis honteux venant en plus d’un pays qui se moque souvent du côté un peu macho de nos mâles italiens.

Au lieu d’essayer de vous expliquer en paraphrasant la réalité, je vais vous illustrer une série d’exemples pratiques, car ceux qui me suivent régulièrement savent déjà que je ne parle que des choses testées sur moi-même avant de les partager avec vous !

Bref, il y a quelques années j’ai épousé un très beau italien (si je fais les choses elles sont bien faites ! :-p) et voici ce qu’il se passe depuis ce jour-là.

(Par respect de la vie privée de mon homme je l’appellerai M. Untel)

La fiche de paie

Quelques temps après le mariage j’envoie le certificat à ma DRH tout simplement pour communiquer mon changement d’état civil, chose très pratique pour des éventuels jours fériés et autres choses prévues par la convention collective. Et bien, à la fin du mois je reçois ma fiche de paie au nom d’une certaine Elena Untel : mais qui vous a demandé de changer mon nom ? Je vous ai juste communiqué que de “célibataire” je suis passée à “mariée”, pas plus, mais ici c’est comme ça, tu te maries et ton nom disparaît, un truc entre autre complètement illégal ! En suivit un mail enragé et la correction de ma fiche de paie sur le champs.

Contrats divers

Même chose à chaque fois qu’on signe un nouveau contrat pour n’importe quoi. Dès qu’on marque mariée et qu’on remplit les deux champs avec les deux noms (jeune fille et mariée), automatiquement on reçoit le contrat au nom de Elena Untel sans l’avoir demandé. Dommage pour eux car les miens sont vite renvoyés au destinataire !

Les formulaires sur Internet

En essayant de remplir un formulaire sur Internet, au moment où on indique mariée automatiquement le formulaire fait apparaître les trois champs nom de jeune fille, nom d’épouse et nom d’usage, et jusque là tout va bien. Le problème se pose au moment de la validation du formulaire quand il est IMPOSSIBLE de faire apparaître son vrai nom ! Pour résoudre le problème je dois indiquer que je suis célibataire (mais je ne peux pas toujours mentir son mon état civil) ou alors indiquer le double nom, même si je veux que le contrat soit seulement à mon nom ! Est-ce qu’on se rend compte de l’absurdité ?

Last but not least : la suppression totale de l'identité

Quand on parle de foyer il m’est arrivé de recevoir du courrier ou être appelée “Monsieur et Madame Trucmuche Untel” (c’est à dire M. et Mme prénom et nom du mari !!!), comme si le fait de m’être mariée avec lui avait complètement effacé de la surface de la terre Elena Italiani !

Alors c’est qui les machos maintenant ? ;-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.