Ma Paris Face Cachée 2018 – photoreportage
12/02/2018
L’émigration à l’époque de WhatsApp
26/02/2018
Tous

Curiosités de la langue française et expressions intraduisibles

Quand on émigre dans un autre Pays, parmi les innombrables difficultés qu’il faut affronter, il y a la compréhension des expressions linguistiques. Je ne parle pas de la langue en soi, celle qu’on apprend dans les livres et qu’en tout cas ne vous servira a rien une fois débarqués à l’étranger, mais de toutes les merveilleuses nuances qu’on apprend pas sur les banc d’école, mais seulement en interagissant avec les autochtones. Quand on se retrouve à comprendre et à savoir utiliser les expressions d’un Pays, alors on peut fièrement affirmer que le processus d’intégration est complet (même si le français est tellement riche et complexe qu’après quinze ans je continue d’en apprendre toujours d’avantage!).

Voici donc une liste des curiosités linguistiques et expressions intraduisibles en italien que j’adore… et que j’ai bien sûr intégré après plusieurs gaffes assez catastrophiques !

Tu m’étonnes !

Définition : “Surprendre quelqu’un, un groupe, par quelque chose d’extraordinaire”.

Avant de comprendre le vrai sens de ce verbe, à chaque fois qu’on me répondait “Ah oui, tu m’étonnes!”, je me demandais “Mais pourquoi je les surprends autant ? Qu’est-ce que j’ai dit ?”. Et seulement après des mois, quand enfin j’ai eu le courage de poser la question, j’ai découvert qu’en fait on me donnait juste raison !

N’importe quoi

Définition : “Indique que ce qui est dit ou fait est mauvais, mal choisi, sans intérêt, etc…”.

C’est la plus belle expression française que je connaisse, et en même temps la plus utile ! Sauf qu’elle est intraduisible en italien et du coup maintenant je me retrouve sans trop m’en apercevoir à l’utiliser souvent quand je parle en italien, devant les têtes interdites des interlocuteurs qui ne me comprennent pas. :-p

Je me suis fait voler le/la/les…

Ici on parle plutôt de nuance que d’expression. En italien c’est une troisième personne qui me vole quelque chose (Ils m’ont volé), alors qu’en français je me suis fait volé quelque chose, ce qui implique que je suis le seul.e responsable de la chose ! Vous trouvez pas que cela fout une pression pas possible ? C’est du grand n’importe quoi ! 😉

De quoi je me mêle

Définition : “Expression pour indiquer à quelqu’un qu’il se mêle de choses qui ne le regardent pas”.

Pendant des années j’ai mal utilisé cette expression qu’à première vue (et logiquement !) j’utilisais pour moi et pas pour une troisième personne. Vous êtes compliqués quand même hein ?!

Hey ho hey ho, on rentre du boulot

Quand j’ai découvert qu’en France les nains de Blanche Neige rentrent du boulot, ça m’a fait sourire en pensant qu’en fait en Italie ils ne rentrent pas, mais ils vont travailler (“Andiam andiam, andiamo a lavorar”). Je ne sais pas, c’est comme si je les voyais se dire: “Bon, nous on y va mais rien va nous empêcher de s’arrêter à mi-chemin”! 😀

Ensuite il y a toute une série d’expressions que, si mal utilisées, peuvent se transformer en scénarios porno !

Je vous raconte un anecdote pour vous faire comprendre la dangerosité de certaines gaffes que tous les étrangers font !

J’étais avec un ami français et je n’avais vraiment pas en tête le verbe envier, je ne savais même pas si ça existait en fait. Donc, à la recherche désespérée d’une paraphrase pour me faire comprendre, je lui lance un : “Oh là la ! J’ai vraiment envie de toi !”. Je vous laisse imaginer la réaction de mon ami et la couleur de sa tête après cette confession inattendue! :-p

Liste interdite aux mineurs. ;-p

  • Quand on se dit bonjour avec un bisous sur la joue on se fait la bise . Alors qu’en fait, 99% des étrangers les premières fois dira “on se baise” !
Spéciale dédicace à ma copine Lucrezia qui, en rentrant de l’Université et encore sous le choc à cause de cette coutume française de la bise, dit à nos amis français : “Vous êtes bizarres vous les français, aujourd’hui un de mes copains m’a baisée dans le couloir et je ne le connais même pas!”. 😀
  • Cela m’a pris quelques années aussi pour comprendre que quand on a trop mangé et on en peut plus il ne fallait pas dire “Je suis pleine” !
  • Pareil pour les masculins/féminins, comme par exemple quand on parle d’UN Chat sur internet, vu qu’en italien on prononce ce mot tchatte et… je vous laisse imaginer la suite ?

Spéciale dédicace à ma copine Ilaria qu’au beau milieu d’un dîner avec ses pseudo beaux parents, en discutant justement des nouveaux moyens de communications, dit : “Oui oui, j’utilise beaucoup ma chatte!”. Je ris encore depuis  des années !!

Et puis il y a plein de particules et petits mots dont on comprend le sens seulement à la suite de plusieurs illuminations zen et qu’elles sont impossible à traduire et/ou à expliquer, comme par exemple quand même, ou le quoi à la fin des phrases, etc…

Si j’y arrive je vous tiendrai au courant ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.