Liste des aides disponibles à Paris
05/02/2018
Curiosités de la langue française et expressions intraduisibles
19/02/2018
Tous

Ma Paris Face Cachée 2018 – photoreportage

Comme chaque année le premier week end de février j’essaie de participer à Paris face cachée, je dis “j’essaie” car c’est tellement difficile de trouver des places que je ne suis jamais sûre d’y arriver ! Mais cette année aussi j’ai réussi et j’ai profité de deux visites hyper intéressantes !

La manifestation prévoit un week end de visites insolites (dans le même genre des Journées du patrimoine, sauf que les visites sont presque toutes payantes) et surtout sécrètes : l’adresse précis des visites en fait n’est pas révélé jusqu’à la fin de la réservation et pour choisir il faut se laisser inspirer par les descriptions sur le site. 🙂

Si vous n’avez jamais entendu parler de cet événement, ou si vous auriez voulu y participer mais vous n’avez pas pu avoir les places, voici un petit photo-reportage de ce qu’on a fait pour partager avec vous cette belle expérience et vous donner l’envie de participer aux prochaines éditions.

Samedi – Voltage Vintage : à la découverte de la première sous-station électrique de Paris

Pour notre première visite du week end nous nous sommes retrouvés sur la rue Aboukir, dans le 2e arrondissement, devant une porte avec un panneau Enedis et je dois avouer que sur le coup j’ai pensé

Et merde ! On va subir une visite technique sur la distribution d’énérgie !
(mon homme au contraire étant assez enthousiaste vu qu’il travaille dans le secteur, eheheheh). Mais…

Le centre d’aiguillage de la rue Aboukir a ouvert ses portes en 1930 et il est resté actif jusqu’en 1998. Depuis, presque aucun changement a été effectué et le site est donc resté inchangé comme à l’époque ! Pour nous accompagner dans ce lieu normalement fermé au public, Alain et Jacques, membre et Président de l’Association MEGE (Mémoire de l’Electricité du Gaz et de l’Eclairage Public).

La visite commence dans la salle des commandes où les opérateurs pouvaient “allumer” ou “éteindre” des quartiers entiers de Paris. 🙂

Puis on descend pou enfiler casques et chaussures.

Pour ensuite entrer dans les sous-sols de la station et écouter Jacques et Alain qui nous expliquent dans les détails comment et d’où le courant arrivait, comment travaillait un ouvrier des années ’30 et toutes les normes de sécurité pour éviter de mourir électrocutés !

On passe à la pratique !

E dans un coin se cachent aussi des vestiges de la deuxième guerre mondiale.

S’il y avait une alarme à la bombe tous les ouvriers devaient se cacher dans l’abris au sous-sol, tous sauf un ! Une personne devait en fait continuer à assurer le fonctionnement de la sous station, cachée dans une guérite métallique en forme d’obus, pour éviter que les parisiens, déjà obligés à se cacher dans les abris, ne restent aussi dans l’obscurité !

Pour connaître toute l’histoire de la sous station vous pouvez consulter le site de la MEGE. Merci à Jacques et à Alain pour cette visite passionnante !

Dimanche – Le temps d’une pose : atelier photographique vintage au Studio Cui Cui

Je dois avouer que j’ai choisi cette visite plus pour faire plaisir à mon homme (qui est photographe amateur) plutôt que pour moi, mais ça a valu carrément la peine ! Dimanche nous avons passé presque deux heures au Studio Cui Cui, où Aude et Sébastien nous ont fait découvrir la photographie au collodion du XIXe siècle !

Pour moi qui suis complètement ignorante en photographie (et encore plus en chimie !) cet atelier a été une expérience tout simplement magique ! Et surtout je me suis rendue compte, pratiquement, de combien était compliqué de préparer, prendre et développer une photographie à l’époque, quelle galère ! Rien à voir avec les rafales de clichés numériques qui finissent aux oubliettes aujourd’hui. Une photo était un petit trésor qui pouvait durer une éternité grâce au support très peu périssable (le verre ou le métal).

Regardez la vidéo pour découvrir tous les passages en images !

Comme d’habitude le week end a été intense et passionnant. merci aux organisateurs de Paris Face Cachée et à tous les participants qui nous ont permis de passer deux jours magiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.