La Mairie d’arrondissement – comment, quand et pourquoi
04/03/2019
La météo fofolle parisienne – un homme averti en vaut deux
18/03/2019
Tous

Le concept de petit déjeuner

J’ai déjà parlé dans un autre article du concept de café, en m’arrêtant plutôt sur la boisson et sur les endroits où on peut la boire, mais aujourd’hui j’ai envie de vous parler plus particulièrement de la différence d’approche d’un italien et d’un français vers le concept de petit-déjeuner. Cet article servira ainsi aussi à nos amis français pour découvrir des curiosités sur nos habitudes à nous.

Pourquoi j’ai pensé à cet article ? Car à chaque fois que je rentre en Italie, la première chose que je fais c’est le petit-déjeuner au BAR (notre café) et je me régale !

Le petit-déjeuner à Paris

A Paris on prend le petit-déjeuner… chez soi, il vaut mieux ! :-p

Les cafés comme nous les connaissons en Italie n’existent pas (voir l’article dont je parlais tout à l’heure et où je décris la différence entre notre “bar” et le “café” français). Si vous ne voulez pas prendre votre petit-déjeuner chez vous, il faut aller dans un café/brasserie, où le matin (et QUE le matin) il y a quelques croissants ou alors la possibilité de se faire préparer une tartine.

Pour les boissons vous avez le choix parmi les grands classiques cappuccino, café crème, café, café noisette, déca, etc.

Le petit-déjeuner se prend assis, c’est très rare de voir des personnes qui boivent leur café et mangent leur croissant au comptoir. Selon la boisson choisie, le prix peut aller de 3€ à 12€ plus si vous êtes en zone touristique. Si vous voulez dépenser un peu moins, vous pouvez opter pour certaines boulangeries qui font aussi du café, en plus de vendre ces viennoiseries pleines de beurre si bonnes et surtout si addictives !

Pendant ce temps, en Italie…

L’italien s’est réveillé et il pense déjà au moment de son sacré petit-déjeuner, un rituel plus qu’un vrai besoin.

Il sort de chez lui, il entre dans un des nombreux bars ou pâtisseries en bas de chez lui (parce qu’en Italie on peut aussi prendre le petit-déjeuner dans les pâtisseries) et il prend son ticket à la caisse en ne payant pas plus de 3€.

Il se dirige ensuite vers le comptoir où il dégustera son petit-déjeuner debout (sauf le dimanche !), mais seulement après avoir laissé libre cours à sa fantaisie en commandant SA boisson personnalisée : café froid avec une goûte de lait chaud, déca brûlant avec peu de mousse, café allongé tiède dans une grande tasse, café d’orge avec une goûte de lait et beaucoup de sucre, expresso semi froid dans une petite tasse sans mousse, américain avec une goûte d’eau de vie du lait double crème et tasse à part… Bozzetto docet (pour ceux qui comprennent l’italien) ! :-p

Bref, pour résumer (et permettez-moi un petit message pour tous ceux qui voyagent et qui prétendent retrouver leurs habitudes à l’étranger) :

  1. NON, les français ne préparent pas le café comme en Italie – OUI, en Italie le café est beaucoup plus puissant qu’en France ;
  2. NON, les croissants en France ne sont pas fourrés, ils sont au beurre ou pas – OUI, en Italie les croissants peuvent être fourrés à la crème pâtissière, au chocolat, à la confiture, etc. et la pâte est sans beurre ;
  3. NON, le petit-déjeuner au bar en France n’existe pas – OUI, en Italie le petit-déjeuner rapide au comptoir est presque une obligation !
  4. OUI, café et cie. sont plus chers qu’en Italie ;
  5. OUI, si vous voulez prendre votre petit-déjeuner à un café à Paris vous risquez de dépenser une fortune.

Voilà, cela dit il y a toujours l’option petit-déjeuner à l’hôtel qui vous coûtera environ 6-8€ mais avec buffet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.