Noù voulévons savouare l’indirisse
25/09/2017
Comment obtenir le permis de conduire français
16/10/2017
Tous

L’histoire des Halles de Paris

Depuis 2010 à Paris nous sommes en train de vivre un moment de transformation historique dont on parlera dans les expositions dans 30 ans… Le terme “les Halles” fait partie du vocabulaire quotidien français mais qu’est-ce que cela signifie?

Halle (s.f.): 1. marché couvert / 2. (pl.) marchés généraux • Les Halles (de Paris), les vieux marchés généraux de Paris, transformés aujourd’hui en centre commercial  // les Halles de Rungis, dénomination des nouveaux marchés généraux de  Paris  / 3. (dans un  établissement industriel) salle, salon  (m.)

Aujourd’hui, je vais donc vous parler de l’histoire des Halles de Paris, des vieux marchés généraux, le poumon de Paris, ainsi que de leur transformation au travers des siècles jusqu’à nos jours.

L’histoire 

En 1135, Louis VII ordonne le déplacement des marchés généraux de Paris de la Place de Grève (l’actuelle place de l’Hôtel de Ville) au quartier des Champeaux, l’actuel quartier des  Halles, occupé précédemment par des marais.

piliers_des_halles

Les piliers des halles

En 1183, Philippe-Auguste fait construire deux bâtiments couverts pour protéger le marché : intéressé par le développement de ce marché, il fut le premier à créer un ensemble de règles pour le commerce de la viande, du pain et du vin. Quelques années plus tard, Philippe-Auguste achète les terrains adjacents au premier marché et les commerçants commencent à s’installer près des bâtiments définitivement installés des fabricants via des étals couverts. Le premier marché central naît grâce à la vente des tissus mais progressivement, celui s’étend toujours plus, à tel point qu’au 16ème siècle, l’administration réfléchit à une réorganisation.

En 1789, le cimetière des Innocents, situé à côté des Halles, est déplacé et les marchés sont agrandis avec une partie consacrée aux fleurs, aux fruits et aux légumes.

En 1543, François Ier commence la reconstruction des Halles et jusqu’en 1572, sont construites des maisons avec au rez-de-chaussée des arcades et des galeries (les piliers des Halles) qui disparaissent ensuite avec la construction des pavillons Baltard. Au centre des arcades, se trouve le carré  (l’actuelle  place carré): marché du pain, du beurre, du fromage et des oeufs.

En 1808, Napoléon Ier travaille à une réorganisation cohérente des marchés couverts et élabore la réglementation sur l’abattage des animaux   mais malgré cela, de nombreux problèmes d’hygiène persistent, à tel point qu’en 1842, est créée la Commission des Halles, qui a pour mission d’étudier l’intérêt de maintenir les Halles au même endroit ou de les déplacer.

halles_baltard_1

Les pavillons Baltard

En 1854, Victor Baltard remporte le concours pour construire les nouveaux marchés: sont construits 12 pavillons recouverts de verrières, les murs étant en verre et les colonnes en fer forgé. Les pavillons sont regroupés en 2 groupes séparés par une allée centrale. La construction s’achève en 1965.

En 1969, les marchés généraux sont déplacés à Rungis: le déménagement implique le déplacement de 20 000 personnes, de 1000 commerces en gros, de 10 000 m³ de matériel, de 5000 tonnes de marchandises et de 1500 camions.

En 1971, commence la démolition des pavillons Baltard pour permettre la construction de la gare de Châtelet et du Forum des Halles.

En 1977,  sont inaugurés la station de RER et en 1979,  le très nouveau et très  futuriste centre commercial: le Forum des Halles.

 

Et aujourd’hui ?

Faire un tour aux Halles et marcher près du chantier durant ces années, ça m’a fait un certain effet et me confirme l’idée, qui peut plaire ou non, d’un Paris en continuelle évolution qui ne se lasse jamais de changer et surtout d’oser… ! Actuellement, l’énième transformation des Halles est en cours, les pavillons des années ’70 du Forum, désormais vétustes, ont été démantelés depuis longtemps, et le Trou des Halles a été à nouveau présent pendant quelque année : l’immense transformation de la zone sera achevée bientôt !

Et voici comment se présentait la nouvelle canopée le jour de l’inauguration le 7 avril 2016 :

Pour voir la totalité de ce projet ainsi que le calendrier des travaux, vous pouvez consulter le site consacré au projet, qui est selon moi très bien fait et riche d’informations très intéressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.