Le concept de petit déjeuner
11/03/2019
Le paradoxe français du nom d’épouse
25/03/2019
Tous

La météo fofolle parisienne – un homme averti en vaut deux

Le calendrier dit que d’ici quelques jours nous passerons officiellement au printemps et la preuve est que le 31 mars nous passerons aussi à l’heure d’été (peut-être pour la dernière fois ?), que pour moi est le jour le plus beau de l’année car synonyme du retour de la lumière (qu’ici, l’été, peut durer jusqu’à 11h du soir) ! Cela ne veut pas pourtant dire qu’automatiquement les températures s’adoucissent, faites bien attention à cette particularité météorologique du Nord !

Aujourd’hui on parlera donc du concept de temps, non pas le temps qui s’écoule mais la météo, car si on est habitués à une météo moins nordique, on se fera régulièrement avoir à l’apparition du premier pauvre rayon de soleil. Il vaut donc mieux que je vous explique comment fonctionne la météo parisienne.

Ici on ne plaisante pas avec la météo et les phrases classiques du genre :

Il fait chaud aujourd’hui, il fait plus froid qu’hier, je crois qu’il va pleuvoir ce week-end
 ne sont pas des phrases lancées là pour animer des conversations stériles. Ce sont vraiment et à proprement parler des prévisions divinatoires qui vont influencer tout un tas de choses !

Voici en bref ce qui se passe ici :

  1. QUAND IL Y A DU SOLEIL, IL FAIT FROID parce que c’est un soleil froid ou, en tout cas, un soleil qui ne chauffe pas comme un soleil du sud (en plein été il fait chaud naturellement, mais tout est assez aléatoire).
  2. LE CLIMAT ET LES TEMPÉRATURES PEUVENT CHANGER AUSSI TROIS FOIS PAR JOUR (Ah ce que j’aime les Alpes qui protègent l’Italie !). Printemps et automne n’existent pas, on passe du froid glacial (avec du soleil), au froid humide et pluvieux (sans soleil), aux températures douces avec nuages, pour finir par la célèbre CANICULE (une semaine par an qui arrive par surprise et même pas tous les ans), c’est-à-dire 30° humides auxquels les Français ne sont pas habitués et à cause desquels ils se promènent en s’aspergeant le visage d’eau pulvérisée Evian, en activant mille plans de sécurité et de prévention pour éviter de mourir, alors qu’il suffirait de suivre quelques règles de base du Sud, par exemple fermer les fenêtres quand il fait trop chaud ! Mais bon, ça c’est une autre histoire ! 😀
  3. Il Y A TRÈS SOUVENT DU VENT. Qu’il soit glacé ou tiède, au moins une fois par jour, vous y aurez droit, mais il est vrai aussi que c’est grâce au vent que Paris est moins pollué que d’autres métropoles par exemple.

Toutes ces caractéristiques ont pas mal de conséquences sur le comportement des habitants de la capitale française.

  • En général, à peine un rayon de soleil sort-il et même s’il fait 11° (ce qui, objectivement, n’est pas une température très élevée) voire moins, les gens deviennent fous, sortent leurs tongs, leurs maillots, leurs vêtements légers, s’allongent sur l’herbe dans les parcs, mais surtout ils sourient !

Au début je les prenais pour des fous, mais maintenant moi aussi je fais exactement la même chose à cause de l’abstinence de soleil !

  • Lorsqu’un peu de soleil arrive, on ne sait pas combien de temps cela va durer (Une heure? Une demi journée? Deux jours?) et surtout, on ne sait jamais quand cela reviendra, donc il faut en profiter ! Et je dois avouer que, malgré la frustration météorologique, depuis que je vis ici je profite beaucoup plus des belles journées justement car elles sont aléatoires.
  • Les écarts de températures vous obligent ensuite à vous mettre plusieurs couches de vêtements parce que, surtout en mars, il peut arriver que l’on sorte de chez soi le matin et qu’il fasse très froid, pour ensuite l’après-midi ou en soirée avoir très chaud, sans compter les écarts entre l’intérieur et l’extérieur du métro bien sûr.

Mais il y a une caractéristique à laquelle je ne m’habituerai jamais : l’absence de thermostat interne des parisiens.

A Paris, il peut vous arriver de voir des gens avec des tongs, un manteau et une écharpe (ou les fameuses ballerines sans chaussettes) même si dehors, il fait  -2° ! Ou inversement,  de voir quelqu’un vêtu d’une simple sweat alors que moi je porte 802 couches, plus des gants, un manteau et une écharpe qui m’étrangle. Ou même, lorsqu’il fait chaud et que moi je sors en T-shirt, il m’est arrivé de voir des gens emballés comme des bonhommes de neige !

Je me pose donc la question suivante :

Ils n’ont pas regardé la météo ou serait-ce que ces gens du Nord ne sont tout simplement pas dotés d’un thermostat interne ? Pourquoi le Parisien ne transpire pas et il ne devient pas écarlate quand il fait chaud, ni violet-vert quand il fait froid, ce qui à l’inverse m’arrive à moi ?!

C’est pour cela que si vous habitez Paris ou prévoyez d’y venir en vacances, ce que je conseille toujours c’est d’étudier la météo au jour le jour : moi, par exemple, pour savoir comment m’habiller chaque jour, j’ai pris l’habitude de vérifier exactement quelle température il va faire le lendemain, et parfois je vérifie plusieurs fois par jour pour voir s’il y aura de gros changements !

Cela dit je vous ai prévenus. Avant de faire vos bagages (ou tout simplement de sortir de chez vous), surtout relisez ce post et ne pensez pas que puisque c’est l’été (par exemple) il doit forcement faire chaud, car à 100% ce ne sera pas du tout le cas ! :-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.