La bise : codes secrets d’un rituel très français
21/01/2019
La Chandeleur et les crêpes !
31/01/2019
Tous

La raclette – le plat hivernal préféré des français

Nous sommes entrés dans la période la plus froide de l’année, celle où la chose la plus intelligente à faire est de s’hiberner, celle qui m’a sérieusement fait réfléchir, la première année parisienne, au fait de m’échapper de nouveau vers les doux littoraux du Sud, celle où j’ai compris que pour survivre il fallait boire du thé bouillant, enfiler bonnet écharpe et gants et éviter de rester dehors plus de dix minutes ! Depuis cet hiver là les températures ont beaucoup augmentées, mais cela ne change pas au fait que moi, pendant l’hiver parisien, je souffre énormément !

Tout cela pour vous dire que, en plus d’être la période la plus froide de l’année, c’est aussi celle où tombent à tout va les invitations pour les raclettes ! Et je ne comprends pas comment ça se fait que je ne vous ai jamais parlé de cette tradition hivernale française !

Je laisserai à Internet le plaisir de vous donner les détails techniques et gastronomiques de ce plat et je vous raconterai plutôt ma personnelle rencontre avec la raclette. :-p

La première rencontre

Ma première raclette a été chez des amis il y a longtemps et en acceptant l’invitation je n’ai pas voulu avouer que je ne savais pas du tout de quoi ils parlaient, vu qu’ils étaient tous si enthousiastes !

Arrivée chez mes amis, je me suis assise à table devant plusieurs assiettes de charcuterie, plateaux pleins de tranches de fromage, une grosse casserole remplie de pommes de terre à l’eau entières et avec la peau, et un machin noir au milieu de la table. Les commensaux, extrêmement heureux, mettaient les tranches de fromage dans des petits poêlons et les faisaient fondre au dessous du machin désormais bouillant, ensuite avec régal ils faisaient glisser le fromage sur les pommes de terre coupées dans leurs assiettes, accompagnant le tout avec la charcuterie. Je venais de faire la connaissance avec la raclette.

Personnellement, puisque je ne mange pas de viande, je me suis retrouvée à dîner avec des pommes de terre à l’eau et du fromage fondu et sur le moment je me suis demandée :

Mais pourquoi tout le monde adore tellement la raclette alors que ce n’est que du fromage fondu, des pommes de terre et de la charcuterie, et qu’il ne se cuisine même pas ?

Ensuite, avec le temps, j’ai compris que plutôt que pour le plat en soi (finalement il s’agit d’un plat pauvre, inventé par les bergers des montagnes suisses, qui faisaient fondre les demi-meules de fromage sur la braise), la raclette est adorée car c’est un moment convivial et amusant, mais surtout chaud (dans le sens littéral du terme !), car le machin au milieu de la table chauffe la pièce à mille degrés et la triplette fromage/pommes de terre/charcuterie est tellement lourde que le corps produit de la chaleur pour assimiler les gras ! 😀

La découverte de la vérité

Après quelques années depuis la première rencontre, désormais entraînée à la tradition du machin qui fait fondre le fromage, un jour je suis partie en séminaire avec mes collègues sur les Alpes. Le premier soir tout le monde savait qu’on aurait mangé la raclette (c’est évident ! Tu veux manger quoi en montagne ?!!), mais à ma grande surprise pas de machins noir sur les tables, mais des appareils bizarres en fer forgé.

Complètement ignorante et désorientée je demande à mon collègue, compagnon fidèle de gueuletons et festins pendant nos séminaires, de quoi il s’agit et il m’explique qu’en réalité je suis devant la vraie raclette, que bientôt les serveurs auraient bloqué une demi-meule de fromage sur chaque appareil, auraient allumé les résistances et on aurait débuté les festivités !

Ce fut ainsi que je connus l’authentique raclette, nom qui vient de l’action de racler le fromage avec une spatule directement de la meule qui fond sous la resistance, et ensuite le faire glisser dans l’assiette.

Cela dit j’ai gagné la moquerie éternelle de mon collègue à cause de cette ignorance, mais je lui pardonne ! :-p

Morale de l’histoire

A l’approche de Noël et pendant tout l’hiver la raclette est le leitmotiv des soirées glaciales. Une soirée raclette doit prévoir beaucoup de sueur, ça doit puer le fromage (il est conseillé à ce propos de ne pas s’habiller avec des vêtements auxquels on tient et de prévoir un lavage de cheveux le lendemain ! :-p), il est obligatoire de s’amuser, faire durer le dîner, boire et surtout… rester légers le lendemain ! :-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.