Les Noctiliens – les bus de nuit
14/02/2020
La déclaration des Impôts en France
07/04/2020
Tous

Le concept d’espace

Aujourd’hui je vais vous parler du concept d’espace. L’objectif de ce post n’est pas de juger des comportements humains déterminés, mais d’en comprendre les raisons, d’en caricaturer l’élément moteur. A présent je n’ai pas encore trouvé la réponse à cette question, peut-être pouvez-vous m’aider. Je vais donc simplement choisir les faits tels que je les ai expérimentés et vous laisse résoudre l’énigme (ou au mois essayer) !

Au cinéma

Insert your content here

Ce que je vais vous raconter se passe systématiquement à chaque fois que je vais au cinéma, dans n’importe quelle salle, pour n’importe quel film que je vais voir (y compris ceux en japonais sous-titrés en turc par exemple !).

La salle est vide. Entrent trois personnes qui se mettent toutes dans les rangs au milieu et laissent entre elles deux places (imaginez que vous soyez l’une de celles-ci). Dix minutes plus tard, entre une quatrième personne qui, systématiquement, regarde d’un air interrogateur la place vide à côté de vous (rappelez-vous bien que la salle est vide !), pointe son index, plie l’avant-bras, incline un petit peu la tête à droite (à gauche si elle est gauchère) et dit, d’une voix innocente :

Excusez-moi, il y a quelqu’un ?.

Vous avez envie de lui dire :

Non, bien sûr qu’il n’y a personne, mais le reste de la salle est VIDE ! Pourquoi venez-vous me coller ?
mais vous êtes tellement abasourdi que vous le/la laissez passer. Adieu alors l’idée de pouvoir vous détendre un max sans personne qui vous colle. Ou alors, vous vous levez, vous vous déplacez et attendez que l’on vous pointe sous le nez un autre doigt,  à moins que, résigné, vous ne jetiez l’éponge.

Au restaurant

Insert your content here

La salle est toujours vide. Vous entrez et visez une belle table spacieuse, près de la baie vitrée (laquelle toutefois est destinée à 4 personnes bien qu’il vous semble qu’elle soit prévue pour 2. Ah! les espaces parisiennes !). Le serveur vous arrête tout de suite et vous impose un mètre carré dans un coin où sont déjà entassées 6 personnes (normal: le Parisien est méthodique et doit optimiser l’espace et les clients pour gagner plus).

ATTENTION – RÈGLE DE BONNE EDUCATION : quand vous entrez dans n’importe quel bar ou restaurant ne prenez pas la liberté de vous asseoir où vous voulez, sauf si vous connaissez déjà l’endroit et vous savez que c’est accepté de le faire, ou alors si le serveur vous autorise à le faire. Plutôt présentez-vous au personnel, annoncez-lui votre intention de boire un verre ET/OU manger et on vous indiquera où vous asseoir.

Dans les transports

Insert your content here

Dans n’importe quel transport vous montiez, vous vous rendrez compte que les gens sont entassés comme des sardines et restent plantées près des portes, alors que la moitié du métro (ou du bus) est complètement videPourquoi ?!!!! Pas encore trouvé de réponse non plus. Paresse ? Peur du vide ? Agoraphobie ? Amour pour la chaleur humaine et le prochain ? Mah !

Le seul problème c’est qu’en pareil circonstance, le Parisien arrive à destination déjà en sueur et stressé après avoir passé son trajet débout et en étroit contact avec 30 autres personnes. Et en plus il va maudire la qualité des transports et la fréquence des trains et  bla, bla, bla… Moi, par contre, qui vient de Rome et qui sait ce que signifie VRAIMENT l’inefficacité des transports, j’aurai joué des coudes pour passer la barrière humaine, j’aurai trouvé une place pour m’asseoir et j’aurai profité de mon livre durant le trajet (ou de Candy Crush bien évidemment! Eheheheh).

Bien sûr, aux heures de pointes ou s’il y a des problèmes sur la ligne, la pose sardine est obligatoire pour tous, mais il vaut toujours mieux penser positif dans la vie !

Dans la rue

Insert your content here

Pendant la semaine (le week end le parisien est légèrement plus détendu), si vous avez le malheur de vous trouver sur un trottoir un peu plus étroit et si vous marchez d’un pas détendu, vous vous rendrez compte que le Parisien vous colle derrière et cherche à passer, en vous faisant vous déplacer sans jamais penser à vous dépasser : comme s’il était sur le périphérique de Rome où la distance de sécurité est une option jamais respectée.

Dans ces cas-là, vous avez deux options:

  1. vous moquer de lui et continuer de marcher à votre rythme jusqu’à ce que l’autre, impatienté, souffle bruyamment et enfin vous dépasse ;
  2. avoir pitié de lui et vous pousser pour le laisser passer.

Dans les vestiaires

Insert your content here

Les vestiaires sont une source inépuisable d’anecdotes culturels ! Pour le concept d’espace j’ai envie de vous faire un simple exemple pour vous faire comprendre clairement de quoi je parle.

Vestiaire videdeux bancs pour les affaires : l’un est déjà partagé entre une autre personne et moi, l’autre est vide. Je prends mes affaires, je vais prendre ma douche, je reviens et… une troisième personne a entassé ses affaires sur le banc qui est déjà assez petit pour deux ! Je regarde autour de moi (en sachant déjà ce que je vais voir) et je découvre que le deuxième banc est encore VIDE, POURQUOI ?????!!!!!!!

Je pourrais continuer pendant des jours avec mille exemples dont j’ai été et je suis victime au quotidien, je suis sure que beaucoup d’entre vous (français ou pas) auront eu les mêmes expériences que moi et se reconnaîtront dans mon récit ! Rassurez-moi, dites-moi que je ne suis pas folle et si vous avez la solution à cet énigme, je suis tout ouï !! ;-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.