Le concept de carte de crédit et l’approche envers l’argent
26/11/2018
Le Réveillon à Paris
10/12/2018
Tous

Les étrennes de Noël

Mes lecteurs historiens ne m’en veuillent pas si j’écris des bêtises ! Mes sources sont “vulgaires” (dans le sens latin du terme) ! :-p

A l’approche des fêtes de Noël il y a ici cette tradition, qu’en Italie je n’avais jamais expérimentée, de recevoir la visite du facteur.ice, qui vend des calendriers très très moches pour récolter les étrennes.

Mais quelle est l’histoire de cette tradition ? Je vais essayer de vous l’expliquer.

Étrennes : 1. Cadeaux faits à l’occasion du premier jour de l’année ou de Noël. / 2. Gratification de fin d’année : Donner des étrennes au facteur.

Larousse

Le mot étrenne vient de strenuus (en latin vaillant/généreux) et strenua était le mot utilisé par les Romains pour indiquer le cadeau que les Empereurs recevaient de la Déesse Strenia le premier jour de chaque année, c’est à dire la liqueur de verveine produite par le bois sacré gardé par la déesse.

Cette tradition se diffusa parmi le peuple, qui commença à offrir des figues, des dattes et du miel comme symbole d’une vie douce et sans soucis pour l’année suivante. Les fruits et le miel se transformèrent en pièces d’or et d’argent quand les Romains changèrent leurs dieux en bois en divinités d’or et d’argent. L’habitude des étrennes devint si normale que le peuple commença à souhaiter la bonne année à l’Empereur en lui offrant des cadeaux en or et en argent, selon le budget de chacun.

A la fin du XIXème siècle, avec l’arrivée du père Noël, l’habitude d’offrir des cadeaux le premier janvier disparut et le jour des étrennes devint celui de Noël : apparemment c’est à cause de cela que le 25 décembre on offre des cadeaux, avec l’habituelle course aux consumérisme typique de chaque fin d’année (j’ajoute avec une touche polémique très très très personnelle).

Les étrennes aujourd’hui sont offertes si la personne offre un vrai service (la/le baby sitter que vous appréciez, le facteur.trice ou le/la concierge gentils qui vous ont rendu service, etc…). Seul le pompier échappe à la règle : souvent bénévoles, les pompiers sont très souvent aimés à priori, sans rapport avec les services rendus pendant l’année. Sans compter le fait qu’ils sont tous très beaux et très jeunes et que l’on ne peut pas résister à leur faire plaisir ! ;-p

Normalement ces gens passent le soir (sauf les pompiers que vous pouvez croiser dans la rue), quand tout le monde est rentré du boulot, et vous ne pouvez pas y échapper ! Sauf bien sûr si vous faites semblant de ne pas être chez vous. ;-p

Mais combien faut-il donner ?

Le montant des étrennes varie selon le budget de chacun, mais aussi de la personne à qui on l’offre, et ce n’est pas du tout obligatoire bien évidemment. Les indications suivantes sont d’ordre général, chacun peut offrir ce qu’il veut (ou ne pas offrir du tout !).

  • Les pompiers : entre 5€ et 10€ (ça dépend s’il est joli ou très joli, eheheh), en échange du calendrier.
  • Le facteur.trice : entre 5€ et 8€ + le calendrier super moche avec des chatons ou autre chose.
  • La femme de ménage : le 50% de son salaire mensuel.
  • La concierge : le 10% du loyer.
  • La baby sitter : environ le 10% de son salaire mensuel.
  • L’aide à domicile : entre 40€ et 50€, ou 50% de son salaire mensuel si vous êtes particulièrement satisfaits de son travail. Vous pouvez aussi faire un cadeau en nature, mais les espèces sont toujours plus appréciées. 😉

Attention: les étrennes sont offertes en espèces et sont une sorte de 13e mois. Si pour la concierge, que tout le monde connaît, il ne faut pas faire attention, il est conseillé d’éviter les arnaques pour les autres catégories. Sachez par exemple que les employés de la Mairie à Paris n’ont pas le droit de demander les étrennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.